« Maintenir, restaurer et mettre en valeur les zones humides »
« Maintenir, restaurer et mettre en valeur les zones humides »
« Améliorer et homogénéiser la connaissance des écosystèmes et des espèces »
« Garantir un approvisionnement en eau de qualité, cohérent avec les ressources disponibles et le multi-usage »

Les zones humides, véritables espaces de transition entre la terre et l’eau, occupent plus de 5 % du territoire de l’Aubrac et constituent un patrimoine naturel majeur en raison des nombreux services qu’elles rendent : préservation de la ressource en eau et maintien de la biodiversité.

  • Les végétaux qu’elles abritent permettent une épuration de l’eau par filtration naturelle,
  • Leur capacité de stockage et de restitution de l’eau limite les risques d’inondation et de sècheresse,
  • Elles figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de la planète abritant de nombreuses espèces animales et végétales.
  • Elles participent à limiter les effets du changement climatique en séquestrant une grande quantité de carbone atmosphérique.
Carte des zones humides de l'Aubrac
Carte 1

Ces espaces aussi fragiles que précieux ont connu depuis plusieurs décennies une diminution importante de leurs surfaces. En France, ce sont près de 50 % de la surface des zones humides qui a disparu au cours des 50 dernières années. Aujourd’hui, le changement climatique menace directement les milieux aquatiques et humides. Le risque en termes de pertes de fonctionnalités et de biodiversité est important.

Objectifs

L’atteinte de cet objectif est également conditionnée par la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux afin de favoriser l’adoption de pratiques permettant de concilier leurs activités et le maintien de ces espaces. 

Plans de gestion concertés

Lors de la création du Parc, le syndicat mixte a identifié 34 sites écologiques et géologiques d’intérêt majeur sur le territoire constitués majoritairement de zones humides. En fonction des enjeux et des opportunités, le Parc porte ou accompagne l’élaboration de plans de gestion concertés sur plusieurs sites : 

  • La tourbière d’Yrisson,
  • La source du Remontalou et les zones humides du Puy-de-la-Tuile,
  • Les complexes tourbeux de la Vergne-des-Mazes et des Claques,
  • La tourbière des Roustières,
  • L’ancienne tourbière du Pendoulhou,
  • Les zones humides du ruisseau de Place-Naltes,
  • Le lac de Saint-Andéol,
  • Le Lac de Born,
  • Le réseau de laquets du plateau de Panouval,

Les huit premiers sites sont accompagnés dans le cadre de l’appel à projet de l’Entente pour l’Eau « restauration des zones humides de tête de bassin versant » (2020-2024).

Partenaires et financeurs

Élus et agents

Cloé Garrel
Cloé GARREL
Chargée de mission Eau et Milieux Aquatiques
BARTHELEMY jean-Baptiste
Jean-Baptiste BARTHELEMY
Chargé de mission Milieux aquatiques
GOGUILLON Bertrand
Bertrand GUOGUILLON
Chargé de mission Patrimoine naturel, biodiversité
Éric MALHERBE
Maire de Marchastel

Les actualités liées à l'eau

Plantations sur les berges du Bès - PNR Aubrac
Plantation sur les berges du Bès à Saint-Remy-de-Chaudes-Aigues
Publié le 27/10/2022
Rieutort après travaux - PNR Aubrac
Préservation de l’Argence et de la Selves, le premier programme de travaux se termine
Publié le 10/10/2022
PPG Argence Selves - Embacle sur les Ondes - PNR Aubrac
Diagnostic sur les ruisseaux du Cantoinet, des Ondes, du Gouzou et des Vergnes
Publié le 09/09/2022
Fin de Travaux sur la Cabres - septembre 2022 - PNR Aubrac
Travaux sur la Cabre et les Chantagues
Publié le 08/09/2022