generateur pdf

Plan pluriannuel de gestion de la selves

2018 : Travaux sur la Selves

La Selves est un affluent rive gauche de la Truyère. Son bassin versant recoupe les communes de Argences-en-Aubrac (anciennement commune de La Terrisse), Cassuéjouls, Campouriez, Entraygues-sur-Truyère, Florentin-la-Capelle, Huparlac, Laguiole, Montpeyroux, Saint-Amans-des-Côts et Soulages-Bonneval. En 2013 face au constat de la dégradation de la ripisylve par absence de gestion dans certains secteurs les communes ont souhaité travailler à l’amélioration de l’état de la Selves et de son affluent principal, le Selvet.

Suite à leur demande, le Syndicat mixte a porté la réalisation d’un diagnostic de ces cours d’eau afin de mettre en œuvre un Plan Pluriannuel de Gestion (PPG).

  • Les actions prévues dans le PPG, qui s’étalent sur une période de 5 ans (2017-2021) sont les suivantes :
  • Restauration de la ripisylve (végétation qui borde les rives d’un cours d’eau).
  • Traitement des décharges sauvages.
  • Réduction du risque d’ensablement du cours d’eau (aménagement de pistes et de passages à gué, mise en défens des berges, aménagement de systèmes d’abreuvement permettant de limiter l’accès du bétail au cours d’eau…).
  • Actions de gestion patrimoniale (zones humides, restauration d’habitats ensablés ou envasés, écrevisse à pied blanc…).
  • Sensibilisation des riverains et de la population.

Travaux 2018 :

1.1. Restauration de la ripisylve

Les travaux sont :

  • L’abattage, l’élagage ou le recépage des arbres à risque (arbres fortement penchés ou en train de mourir), afin de favoriser une régénération de la ripisylve propice au maintien des berges et au bon fonctionnement du cours d’eau.
  • Le démontage des arbres tombés en travers de la rivière et des embâcles entravant l’écoulement du cours d’eau permettra de rétablir un bon écoulement de la rivière dans les secteurs obstrués par des embâcles.

Aide de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et de la Région Occitanie

       

1.2.  Réduction du risque de colmatage

Afin de réduire le colmatage des cours d’eau, limiter l’érosion des sols et améliorer les habitats aquatiques, plusieurs actions complémentaires ont été planifiées :

  • L’aménagement de pistes et de passages à gué qui, selon la manière dont ils ont été conçus, peuvent collecter de grandes quantités de sable qu’ils amènent directement au cours d’eau (notamment lors des épisodes pluvieux).
  • La mise en défens des berges par la pose de clôtures en barbelés ou électriques et l’aménagement de systèmes d’abreuvement (descente aménagée avec barre au garrot, abreuvoir gravitaire, pompe à museau…) permettront de limiter l’accès du bétail au cours d’eau. L’objectif de ces actions est de favoriser le développement de la ripisylve, limiter l’érosion des berges sous le poids du bétail ainsi que la dégradation de la qualité de l’eau liée aux déjections du bétail dans les cours d’eau.

Aide de l’Europe avec la participation du FEADER