generateur pdf

Plan pluriannuel de gestion

2018 : Travaux sur la Selves

 

 

Plan pluriannuel de gestion des cours d’eau

Les bassins versant de l’Argence, de la Selves et du Bès font l’objet d’une démarche « plan pluriannuel de gestion » (PPG). L’objectif de cette démarche est de réaliser un diagnostic des enjeux de l’ensemble du bassin versant du cours d’eau afin de mettre en œuvre des actions permettant de préserver ou de retrouver le bon état de ces rivières.

Les Communautés de communes, compétentes en matière de Gestion de l’eau et des milieux aquatiques, ont délégué la mise en œuvre de ces PPG au PNR de l’Aubrac.

Les actions prévues dans les PPG, qui s’étalent sur une période de 5 ans sont les suivantes :

  • Restauration de la ripisylve (végétation qui borde les rives d’un cours d’eau).
  • Traitement des décharges sauvages.
  • Réduction du risque d’ensablement du cours d’eau (aménagement de pistes et de passages à gué, mise en défens des berges, aménagement de systèmes d’abreuvement permettant de limiter l’accès du bétail au cours d’eau…).
  • Actions de gestion patrimoniale (zones humides, restauration d’habitats ensablés ou envasés, écrevisse à pied blanc…).
  • Sensibilisation des riverains et de la population.

Plan pluriannuel de gestion des affluents de la Truyère

La Truyère prend sa source en Lozère dans la forêt domaniale de la Croix de Bor et parcourt 167 km à travers la Lozère, le Cantal et l’Aveyron avant de se jeter dans le Lot au niveau d’Entraygues-sur-Truyère. Elle est alimentée par les cours d’eau du plateau de l’Aubrac (Bès, Rimeize, Selves, Argence, Remontalou…) et par les cours d’eau qui descendent du Plomb du Cantal (Brezons, Bromme, Goul, Ander…). L’absence de station de suivi à Entraygues, avant la confluence empêche de déterminer finement les apports de ce bassin versant de 3 300 km² au Lot. On sait cependant qu’après la confluence, la Truyère et le Lot Amont représentent la moitié du bassin versant total du Lot mais ils apportent 70 % des volumes écoulés (en moyenne annuelle) et 80% des débits mensuels en août. La richesse de ce bassin versant vient aussi d’une grande diversité des milieux aquatiques qui le composent (petits cours d’eau, gorges encaissées, prairies humides, zones humides, tourbières, lacs glaciaires…) et des espèces remarquables qui y vivent (moule perlière, écrevisse à pattes blanches…).

A ce jour, il n’existe aucun programme de gestion de l’eau à l’échelle de l’ensemble du bassin versant de la Truyère mais les maîtrises d’ouvrage s’organisent progressivement. Ainsi, les Communautés de communes ont délégué au Parc naturel régional de l’Aubrac la mise en œuvre de Programmes pluriannuels de gestion sur plusieurs affluents en rive gauche de la Truyère : la Selves, l’Argence, le Bès, le Remontalou, le Levandès et le Lebot.

Les plans de gestion de l’Argence et de la Selves sont en cours de mise en œuvre depuis 2015 et ont pour objectif d’agir sur la qualité de l’eau, le fonctionnement des milieux associés à la rivière, la préservation de la vie aquatique, la conciliation des différents usages de l’eau…Il s’agit par exemple d’actions de restauration de la végétation qui borde les rives d’un cours d’eau. En effet, cette végétation, appelée ripisylve, joue un rôle très important : elle protège les berges de l’érosion, permet de maintenir une eau fraîche et oxygénée, filtre les eaux de ruissellement, ralentit les écoulements en cas de crue…Chez les riverains volontaires, des actions sont également menées pour réduire les risques d’ensablement du lit du cours d’eau et ainsi améliorer la qualité du milieu pour la vie aquatique. L’aménagement de pistes et de passages à gué, la mise en défens des berges et l’aménagement de systèmes d’abreuvement permettant de limiter l’accès du bétail au cours d’eau sont autant de travaux réalisés qui permettent de limiter l’apport de sables et de limons dans le cours d’eau.

PPG Selves

PPG Argences

Ces actions bénéficient d'aides financières de la part de l’Europe, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la Région Occitanie et du Département de l'Aveyron

PPG Bès

 

Plans de gestion de l'Argence et de la Selves

En 2013 et 2014, un diagnostic approfondi a été réalisé sur l’ensemble du linéaire des cours d’eau de la Selves, du Selvet, de l’Argence vive et de l’Argence morte (soit plus de 100 km).
Il a révélé d’importants enjeux sur ces rivières.

Un programme de travaux a donc été proposé pour préserver la qualité des milieux, garantir l’ensemble des usages (eau potable, baignade, abreuvement des troupeaux…) et les besoins des milieux aquatiques. Déclarés d’intérêt général par la Préfecture de l’Aveyron, ces travaux permettent de préserver le bon fonctionnement des milieux aquatiques, qui est un bien commun.

Ce Programme pluriannuel de gestion est porté par la Communauté de Communes Aubrac Carladez et Viadène dans le cadre de sa compétence Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI).

Compte tenu des objectifs définis sur l’eau et les milieux aquatiques dans la Charte du PNR de l’Aubrac et de l’ingénierie développée sur cette thématique, la Communauté de Communes a choisi de déléguer au Syndicat mixte d’aménagement et de gestion du PNR de l’Aubrac la mise en œuvre de ce programme.
Les communes concernées par ces actions sont les suivantes (Argences-en-Aubrac, Cantoin, Cassuéjouls, Campouriez, Entraygues-sur-Truyère, Florentin-la-Capelle, Huparlac, Laguiole, Montpeyroux, Saint-Amans-des-Côts et Soulages-Bonneval)

Les actions menées bénéficient de subventions de la part de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, l’Europe (via le fond FEADER), la Région Occitanie et du Département de l’Aveyron.

Depuis 2015, les actions menées sont de plusieurs natures :

  • Des travaux d’abattage et de recépage d’arbres présentant un risque pour la stabilité de la berge et d’enlèvement d’embâcles pouvant faire obstacle à l’écoulement de la rivière.
  • Des travaux d’aménagement de points d’abreuvement et de mise en défens des berges (pose de clôtures) dont l’objectif est de réduire l’érosion des berges et le col-matage du lit de la rivière.

Un total de 450 000 € ont été investis, dans les travaux réalisés sur la ripisylve et sur les berges des parcelles agricoles.

Photo avant travaux
Avant travaux
Après travaux
Animation scolaire
Peuplier à Bès Bédène

Pour en savoir plus